yoga et grossesse

Méditation et yoga: une aide précieuse pendant la grossesse

Le yoga est une excellente activité de relaxation et de développement personnel. Cela est particulièrement vrai pour les femmes enceintes. Voici quelques-uns des nombreux avantages du yoga pendant la grossesse.

Il est recommandé de rester en forme pendant la grossesse en pratiquant des activités sportives douces. Votre médecin doit donner son accord avant que vous ne commenciez.

Le yoga est généralement un sport très recommandé. Il est doux et vous permet de faire travailler l’ensemble de votre corps.

Un sport adapté à la grossesse

Le yoga peut être très doux selon les postures que vous choisissez. Le yoga peut être un excellent sport pour garder votre corps tonique, améliorer la circulation sanguine et réduire la rétention d’eau pendant la grossesse.

Les cours de yoga prénatal sont un excellent moyen d’y parvenir. Ces cours sont spécifiquement adaptés aux femmes enceintes. Les postures peuvent aider à soulager les douleurs courantes de la grossesse et à préparer votre corps à l’accouchement.

Des cours de yoga prénatal spécifiques existent cependant vous pouvez également vous renseigner auprès de votre professeur habituel, pour savoir s’il est en mesure de proposer des alternatives ou si vous avez des questions.

Le yoga est doux, mais il y a certaines poses que vous devez éviter si vous êtes enceinte. Il s’agit notamment des torsions, des sauts et des positions allongées. Votre professeur de yoga peut vous conseiller.

Se détendre et évacuer le stress

Le yoga est un excellent sport pour se détendre. La séance commence par des exercices de respiration qui nous aident à faire le vide dans notre esprit, à nous détendre et à nous débarrasser du stress.

Nous faisons également différentes postures pendant la séance pour étirer et détendre nos muscles. Cela est particulièrement utile pour les femmes enceintes qui ont des tensions dans le bas du dos ou les nerfs sciatiques.

La séance se termine par la pose Savasana, qui permet une relaxation complète.

Le yoga pendant la grossesse a des effets bénéfiques sur la santé.

Le yoga pendant la grossesse a des effets bénéfiques sur la santé et permet d’établir une connexion avec votre bébé.

Le yoga est un merveilleux moyen de se détendre avec votre bébé pendant la grossesse. Les postures de yoga prénatal sont destinées à améliorer la capacité de votre corps à se détendre, à se tonifier et à se raffermir. C’est un moment de véritable bien-être, non seulement pour vous mais aussi pour votre bébé qui ressent vos émotions.

Le yoga est plus qu’une simple activité physique. Il offre également une connexion spirituelle par le biais de la méditation, que l’on retrouve au début et à la fin de chaque séance. Ces moments nous aident à nous recentrer et à nous concentrer sur nos émotions, et nos sentiments.

Les exercices de yoga prénatal préparent le corps à l’accouchement.

Apprendre à respirer pour se préparer à l’accouchement

Il est important de respirer pendant le travail et l’accouchement. Le yoga prénatal offre la possibilité de pratiquer des exercices de respiration et de méditation. Cela vous aidera à vous calmer, à gérer votre effort et à soulager votre douleur.

Attention vous ne devez jamais vous forcer à faire quelque chose qui est inconfortable ou qui n’est pas bon pour vous.

Pendant cette période de la grossesse, l’objectif est vous faire du bien à vous et votre bébé pas de réaliser des performances.

Et la méditation ?

La méditation connaît un véritable succès depuis plusieurs années et semble avoir de nombreux adeptes. Il faut dire que cette activité présente de nombreux avantages et permet de prendre pleinement conscience de soi et de son corps. Alors évidemment, elle est fortement recommandée pendant la grossesse, cette période où l’esprit ainsi que le corps sont en plein bouleversement.

  • Renforcer le lien avec votre bébé
  • Se faire confiance
  • Réduire le stress
  • Réduire les sautes d’humeur
  • Éviter les fringales
  • Mieux gérer l’accouchement
  • Réduire le risque de dépression post-partum
1) Renforcer le lien avec son bébé

La méditation permet à la femme enceinte de se retrouver dans une véritable bulle, et d’oublier tout ce qui l’entoure. Elle se recentre sur elle-même et sur son corps. Ainsi, elle pourra encore mieux ressentir la présence de bébé et établir le début d’une communication avec lui, simplement grâce à la respiration et à la concentration qui permettront de faire passer des émotions positives. Ces deux corps, qui ne font qu’un pendant quelques mois, vont progressivement s’apprivoiser et s’écouter pour mieux se comprendre. De plus, la pratique de la méditation pendant la grossesse aurait également des effets positifs sur la relation entre la mère et son enfant après l’accouchement.

2) Se faire confiance

La grossesse est un véritable bouleversement dans la vie d’une femme qui entraîne inévitablement de nombreuses questions, notamment sur sa capacité à devenir mère. Si toutes ces interrogations sont parfaitement normales, elles ne doivent pas gâcher ces neuf mois si particuliers. La méditation vous permettra d’évacuer toute la pression qui entoure la grossesse et de vous recentrer sur votre corps et vos émotions. C’est un bon moyen de se débarrasser des pensées négatives pour faire place à plus de confiance et se convaincre de sa propre force, tant physique que mentale.

3) Réduire le stress

Le stress peut être très mauvais pendant la grossesse, tant pour le bébé que pour la mère. Il peut entraîner un accouchement prématuré, un faible poids du bébé et une faiblesse du système immunitaire. Il est donc fortement conseillé de tout faire pour éviter qu’il ne gâche la grossesse, et cela peut se faire par la méditation. Le travail de respiration va en effet permettre à la mère de se détendre considérablement, et donc de réduire significativement le stress.

4) Moins de sautes d’humeur

Les femmes enceintes sont malheureusement souvent pointées du doigt pour leurs sautes d’humeur, le plus souvent causées par les hormones. Heureusement, la méditation peut venir à bout de ces brusques changements d’humeur, car elle vous permettra de vous détendre réellement et de mieux contrôler vos émotions. Passer du rire aux larmes en quelques secondes ne sera plus qu’un lointain souvenir.

5) Éviter les fringales

La méditation vous permettra de vous recentrer sur l’essentiel, et d’oublier les idées parasites, comme celles qui poussent souvent les femmes enceintes à dévaliser les placards de la cuisine.

6) Mieux gérer l’accouchement

Dès le début de la grossesse et grâce à la méditation, il est possible de se préparer à l’accouchement. Avec des exercices de respiration et la prise de conscience de son corps, la future maman pourra beaucoup mieux gérer la douleur des contractions, mais aussi être beaucoup plus efficace lorsqu’elle poussera pour accoucher.

 7) Réduire le risque de dépression post-partum

De nombreuses femmes souffrent malheureusement de dépression post-partum dans les jours qui suivent la naissance de leur enfant. À ne pas confondre avec le baby blues, la dépression post-partum est une véritable maladie qui peut devenir extrêmement grave pour la femme qui en souffre. Une étude récente menée aux États-Unis a montré que la méditation peut réduire de manière significative le risque de dépression post-partum si elle est pratiquée pendant la grossesse.

Retour haut de page