l'éveil comment stimuler bébé ?

L’éveil, comment stimuler et occuper son bébé ?

Bébé arrive bientôt, vite je me renseigne sur comment le stimuler, être enceinte c’est aussi LE moment où l’on a encore un peu de temps à soi pour lire et apprendre à devenir maman.

Imaginez que la première année soit la plus excitante de l’enfance d’un enfant. Nous avons depuis longtemps oublié le mythe du nourrisson qui ne fait que boire et s’endormir. Au contraire, nous savons que les bébés sont très sensibles dès la naissance et qu’ils apprennent constamment de chaque micro-expérience que nous leur faisons vivre. 

Les parents ont été incapables de voir les six premiers mois de la vie d’un bébé sous l’angle de ses sens et de ses capacités. Cela les a amenés à croire qu’ils n’avaient pas d’autre rôle que de s’occuper de leur enfant. Le nourrisson absorbe toutes les informations sensorielles et les utilise à son avantage dès le début de sa vie. Les bébés sont des éponges et apprennent en permanence. Son père et sa mère doivent être capables de les stimuler et de les éveiller.

1. Stimuler sa vision

Marion Bonvarlet suggère que le nourrisson peut reconnaître très tôt les contours et les contrastes des objets. On peut l’encourager à voir de près en lui montrant un jouet aux contours marqués. En l’incitant à suivre le jouet des yeux dans l’espace, Marion Bonvarlet suggère. Elle suggère également que les enfants ont besoin de gestes simples et répétitifs pour apprendre. Il n’est pas nécessaire de répéter plusieurs fois les mêmes jeux, car « rien n’est perdu » à chaque nouvelle impression. Un bon réflexe est de tendre son visage vers ses parents pour qu’il puisse voir leur visage et les reconnaître. Un petit miroir peut être placé à côté de la table à langer, afin qu’il puisse voir son visage lorsqu’il tourne la tête.

Les jouets et peluches de couleurs vives sont préférables les premiers mois.

2/ Entretenez la communication non verbale

Celle-ci passe par le toucher et les regards, notamment lorsque votre bébé est dans vos bras. « Nous transmettons beaucoup par la façon dont nous portons notre enfant », explique le Dr Michael A. Cohen. L’enfant sentira si un parent est inquiet. Il peut être difficile de le faire lorsque l’enfant pleure. Cependant, tout est communiqué par les sens jusqu’au moment où l’enfant peut parler. » Le psychomotricien suggère aux parents de garder le contact visuel avec leur enfant autant que possible et de communiquer au niveau du bébé. Évitez de lui tourner le dos. Pour préserver l’échange, « le moment de l’allaitement ou celui du biberon sont cruciaux. » Elle conseille de ne pas regarder le téléphone ou la télévision.

3/ Verbaliser

Le nourrisson entend clairement ses parents, même s’il ne sait pas parler. M. Bonvarlet affirme que le fait de parler à un nourrisson et de lui expliquer ce que vous faites et voyez lui permettra de  » colorer son monde.  » Il remarque souvent, lorsqu’il cligne des yeux, qu’il peut entendre votre voix et la reconnaître. Il sera attiré par votre voix, l’intonation et la musique que vous jouez, un peu comme une musique rythmique. Une petite danse dans vos bras, au milieu du salon, l’éveillera. C’est très relaxant et cela le rendra heureux.

4/ Renforcer son schéma corporel

Les bébés ont une vision fracturée de leur corps, c’est pourquoi les enveloppements, le portage en écharpe et les massages avec des pressions profondes et franches sont de bonnes options. Pour aider votre bébé à ressentir des choses plus tactiles, M. Bonvarlet vous recommande de le faire marcher pieds nus le plus souvent possible. « On n’apprend pas à écrire avec des gants ! » Faire reposer votre bébé sur quelque chose (par exemple, ses cuisses), ou le placer sur quelque chose (par exemple, ses jambes). Il sera plus à l’aise au contact d’autres matières et de votre corps que de sentir le vide sous ses pieds.

5/ L’observer pour mieux le connaître

Cela aide instinctivement les parents à comprendre et à adapter les besoins et les préférences de leur enfant. On s’aperçoit rapidement que les préférences et les plaisirs d’un bébé se manifestent par ses mimiques, ses sourires, sa fatigue, son niveau d’attention. Vous pouvez continuer l’activité tant que le bébé coopère et ne s’énerve pas. M. Bonvarlet prévient que vous ne devez pas surstimuler le bébé en utilisant trop de jeux, de gestes ou de personnes pour attirer son attention. C’est contre-productif et inefficace. Vous pouvez le rendre heureux avec un jouet, un geste, une personne ou un son.

6/ Créer du sens pendant les repas

Chaque repas est une occasion de découverte, de partage et de plaisir, dès le premier biberon ou la première tétée. Je conseille aux parents de communiquer avec leur enfant sur ces moments. Par exemple, s’il est en train de manger, nous lui donnerons son biberon. Ou, s’il est plus grand, il peut décrire son repas. La verbalisation permettra de rendre ce moment plus significatif pour l’enfant. Marion Bonvarlet propose quelques conseils pour éviter le chaos après le début de la diversification alimentaire. Nous évitons les distractions pour aider notre enfant à se concentrer sur le repas. Je suggère d’éteindre les radios ou les écrans dans la pièce, et de créer de petits rituels comme un endroit dédié au repas. L’objectif est que l’enfant se concentre sur ce qu’il mange, ses sensations, et ses parents avec qui il partage ces moments.

Aurélie, maman de Pablo, 9 mois, partage ses astuces pour stimuler et éveiller son bébé.

  • Quels ont été les plus petits jeux que vous avez créés pendant les premiers mois de Pablo ?

Enfant, j’adorais les livres et je les aime toujours autant. Alors quand Pablo est arrivé à la maison, j’ai commencé à lui montrer des livres pour enfants tous les jours. D’abord, les adaptations en noir et blanc pour les bébés. Maintenant, il préfère ceux qui ont de la musique ou des sons d’animaux.

  • Quels jouets pensez-vous qu’il aime le plus ? Comment pouvez-vous maintenir cette relation avec lui ?

Les photos en noir et blanc sont ses préférées et il aime les répéter aussi souvent qu’il le peut. Il adore les comptines et j’aime les lui chanter. C’est un excellent moyen pour lui de prêter attention et ça marche toujours.

  • Quelle est l’importance de la nourriture dans votre relation avec lui ?

Je l’ai remarqué pour la première fois à l’âge de 5 mois, curieux et désireux d’essayer de nouveaux goûts et textures. Il aimait aussi la plupart des aliments et appréciait les repas. Il est plus difficile depuis qu’il a 8 mois, et maintenant il préfère les compotes aux purées. J’espère que c’est temporaire. Je souhaite qu’il ne me suive pas.

  • Quels sont les moments à table avec Pablo ?

Pablo a rapidement adopté la chaise haute et il l’adore. Il est fier de pouvoir s’asseoir en hauteur, et il sourit chaque fois que nous l’y installons. Il ne sait pas encore comment manger, alors nous le laissons nous aider, puis nous le posons et nous dînons. À l’avenir, nous pourrons prendre un repas en famille à table, tous les trois.

Retour haut de page