Mon enfant n’aime pas manger : Comment l’aider ?

Votre enfant n’aime pas manger.  Il râle, se lève, se plaint ou ignore complètement les  bonnes assiettes que vous lui proposez. Parfois, il adore plutôt n’importe quoi : Biscuits, chips, bonbons. Vous  constatez que son poids est plus ou moins instable, vous désespérez de le voir se nourrir bien et avec appétit comme le fils du voisin qui est plein d’énergie !

Pas de panique. J’ai 5 idées qui pourront vous aider à coup sur.

1 : Cessez les comparaisons

Justement, le fils du voisin n’est pas le vôtre. Si le médecin ne trouve rien d’alarmant à son poids et à ses examens cliniques, ne vous mettez pas trop de pression parce que l’autre petit d’à coté a l’air plus gros, plus costaud, mieux nourri. Comprenez que chaque enfant est différent. Ne prenez pas d’exemples sur d’autres, ne le forcez pas, ne montrez pas que vous êtes agacés ou inquiets qu’il soit ainsi. D’ailleurs ne commentez pas lorsqu’il mange. Laissez le tranquille.

2 : Ne lui donnez pas de mauvaises habitudes

Cette phrase est assez courante : « Si tu manges bien, tu auras un gâteau, si tu finis ton plat, on ira ensemble à la piscine, si ton assiette est vide, je te promets 100 F ». Faux pas. On mange pour son propre équilibre et non pour plaire à ses parents  et avoir une récompense.  Ce n’est pas un dressage. Expliquez-lui (pas avant chaque repas ni tout le temps) tout simplement qu’il mange pour sa santé.

Ne courrez pas lui faire un autre repas dès qu’il en refuse un. Certains enfants se créent ainsi des totems par pur caprice. Servez une petite portion et demandez-lui d’y gouter sans le forcer. Bien entendu, soyez à l’écoute de ses préférences et tentez de faire des plats équilibrés qu’il aime très souvent.

S’il ne faut rien forcer, ne laissez pas non plus l’enfant prendre son temps devant le plat. Une personne racontait qu’elle avait décidé de ne pas manger  du« riz gras » alors qu’elle en consommait souvent. Sans discuter, sa mère avait débarrassé la table après une dizaine de minutes. Elle avait râlé, s’était couchée pour se retrouver à minuit, accroupie au dessus de la marmite. Le repas ne devrait pas durer éternellement. Votre enfant boude ? Débarrassez son couvert après une quinzaine de minutes. Ne montrez aucun signe de nervosité. Faites comme si vous respectez son choix. Gardez bien au chaud, au cas où son avis changerait.

3 : Provoquez la demande

La règle première est d’empêcher trop de grignotages. Ces biscuits, gâteaux, yaourts, chips, bonbons et autres gâteries ne sont pas nécessaires entre les repas, surtout que vous avez un enfant qui a un appétit vite satisfait. Faites l’effort de respecter le moment du petit déjeuner, du déjeuner, du gouter et du diner. N’avancez pas l’heure du diner par exemple parce qu’il aurait boudé le gouter.  Soyez stricts. Il attendra et profitera mieux.

Donnez de petites portions qui le pousseront à en redemander si l’enfant n’est pas satisfait plutôt qu’une assiette trop garnie qui lui donnera illico une « paresse ». Remarquez qu’on mange nous même moins qu’on ne s’en croit capables, lorsqu’on voit des excès de table. Un petit mangeur qui dit « encore » est encourageant pour lui-même, qu’un passif devant une énorme montagne de riz.

4 : N’en faites pas trop

Évitez de vouloir faire manger et prendre du poids à votre enfant par tous les moyens. Une maman me demandait récemment si elle pouvait débuter les farines à 3 mois pour un bébé qui mangeait peu selon elle ! Un bébé trop gras n’est pas la preuve d’une bonne santé. L’obésité chez les enfants existe bel et bien. A sa suite, l’hypertension et toutes ses copines de maladies à la mode. Faites attention aux idées reçues et aux conseils regroupés ci et là. Demandez toujours un avis de professionnel de santé. Tant qu’aucun problème n’est décelé, votre enfant n’est pas plus petit parce que qu’il ne mange pas beaucoup. Il mange justement en fonction de son corps.

5 : Mettez en avant le plaisir

Gardez à l’esprit que manger est avant tout un plaisir, une joie. Certains enfants ressentiront ce plaisir en partageant. Vous constaterez que plusieurs enfants mangent mieux lorsqu’ils ne sont pas laissés tous seuls dans leurs coins, devant une assiette triste. Certains refuseront un plat qu’ils viendront ensuite négocier dans vos mains, lorsque vous serez entrain de profiter tranquillement.

Prenez l’habitude de manger avec vos enfants si cela est possible. Servez lui son assiette, servez vous, mangez avec appétit votre repas, partagez des moments. Vos enfants sont vos imitateurs. Il n’y a rien de plus stimulant.

Pensez souvent à la décoration des petits plats pour enfants. Deux saucissons en guise d’yeux, de la  mayonnaise comme nez, une petite feuille de salade comme bouche. Voilà plus drôle qu’une maman qui hurle : mange !

Quittez le cercle de la contrainte, du stress, des caprices, de l’anxiété. Ne punissez surtout pas pour un plat encore plein. Vous ne faites que le braquer. Pensez à autre chose, ne lui en parlez pas et soyez sereins. Respectez ces petites règles. Plus l’enfant sera recadré mais libre de ses propres choix, plus il vous surprendra.

 

Trouvez de bonnes recettes et encore plus d’astuces

Rejoignez le club des mamans Blédima Cote d’Ivoire sur Facebook. Cliquez sur ce lien : https://www.facebook.com/bledimacotedivoire/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *