Comment préparer son accouchement ?

Comment préparer son accouchement ?

6 minutes de lecture
 

Jusqu’à il y a quelques années, il n’y avait pas beaucoup de choix en matière de cours de préparation à l’accouchement. Ils visaient principalement à fournir un enseignement théorique et à préparer les femmes au grand événement, mais ne tenaient pas toujours compte de leurs besoins ou de leurs désirs. Que vous ayez eu recours ou pas à la péridurale, il existe de nombreuses autres façons de préparer votre corps et votre esprit. Voici six méthodes faciles et douces pour vivre un accouchement naturel:

  • La méthode Bonapace
  • La préparation en piscine
  • L’acupuncture 
  • Le yoga prénatal
  • La sophrologie
  • L’hypnonatal 

La méthode Bonapace

Cette méthode, mise au point au Québec par Julie Bonapace, est axée sur les points d’acupuncture et les zones de massage, la respiration, les postures et le souffle. La méthode Bonapace se distingue des séances traditionnelles de préparation à l’accouchement où le futur papa n’est pas toujours présent. Elle aide à soulager les douleurs de contraction en exerçant des pressions sur les pieds, les mains et le fessier, ainsi qu’en massant la zone lombaire de la future maman. Avec l’aide de son partenaire, elle peut se concentrer pleinement sur l’arrivée imminente de son bébé et considérer chaque contraction comme une étape vers la naissance de son enfant.

En pratique, il faut au moins quatre séances de préparation à l’accouchement pour maîtriser Bonapace. Ces séances, dispensées par une sage-femme et un médecin, sont entièrement prises en charge par la sécurité sociale.

Le site officiel de la méthode Bonapace contient de plus amples informations sur la méthode Bonapace et une liste des sages-femmes qui l’utilisent. 

 

La préparation à la piscine

La préparation à l’accouchement en piscine se fait en douceur,  légèreté et détente. Elle est ouverte à toutes les femmes, sauf celles qui ont des restrictions médicales. Elles peuvent se reconnecter à leur corps, éprouver de nouvelles sensations et être en symbiose totale lorsqu’elles sont immergées dans une eau chaude, dont la température se situe entre 28 et 34 degrés Celsius.

Les séances de préparation à la piscine se font généralement en petits groupes et comprennent des exercices pour tonifier le corps. Les muscles pectoraux, les bras et les jambes, ainsi que des exercices de préparation à l’accouchement. La séance dure environ une heure et comprend des exercices de respiration qui optimisent le souffle, des étirements musculaires, de la relaxation.

En pratique, les séances de préparation en piscine peuvent être effectuées à partir du quatrième mois de grossesse. Pour cela, un certificat médical est nécessaire. Sauf s’ils sont réalisés par une sage-femme, un médecin ou un autre professionnel de santé, ils ne sont généralement pas pris en charge par la Sécurité sociale. Ces actes peuvent être pris en charge partiellement ou totalement par les complémentaires santé.

Acupuncture

Les futures mamans peuvent avoir recours à l’acupuncture pour soulager les douleurs de la grossesse. Mais elle peut aussi être utilisée comme préparation à l’accouchement. Elle est basée sur la médecine chinoise et vise à rééquilibrer l’énergie des femmes dont l’équilibre délicat a été perturbé par la grossesse. La sage-femme acupunctrice utilise sept à huit fines aiguilles pour stimuler des points spécifiques du corps. Cela permet de soulager les désagréments de la grossesse, de préparer le périnée, d’assouplir la cavité cervicale et de calmer les angoisses qui peuvent surgir dans les semaines précédant l’accouchement. L’acupuncture peut être utilisée pour aider un bébé qui se présente par le siège à se retourner ou pour déclencher le travail si le terme a été dépassé. Elle est sûre et efficace dès le premier mois.

L’acupuncture est une expérience personnelle qui vous permet de vous connecter à vos émotions. Même le futur papa  peut y assister. S’ils sont pratiqués par une sage-femme, ils seront remboursés à 100 % par la sécurité sociale à partir du sixième mois. La liste des sages-femmes formées se trouve sur le site de l’Association des sages-femmes acupuncteurs. 

Yoga prénatal

Des séances de yoga prénatal sont proposées à toutes les femmes enceintes, quelle que soit leur expérience préalable du yoga.

Le yoga prénatal est un excellent moyen de se préparer physiquement et mentalement à l’accouchement. Des exercices doux aident la future maman à rester en forme et à améliorer son alignement pelvien, ce qui réduira les douleurs mineures et les désagréments qui peuvent survenir pendant la grossesse. Les séances de yoga prénatal sont axées sur la respiration et constituent un excellent moyen d’apprendre à connaître le périnée pour se préparer au grand jour. Les exercices de contrôle de la respiration enseignés peuvent être très utiles pour réduire les douleurs dues aux contractions.

Le yoga prénatal peut également être pratiqué pendant la grossesse. Les séances se déroulent généralement en petits groupes. Elles comprennent un échauffement, suivi d’étirements et de postures, ainsi que d’exercices de respiration. Les futurs papas sont invités à masser leur partenaire ou à l’aider à s’étirer. Les séances de yoga prénatal peuvent être remboursées jusqu’à huit fois si elles sont effectuées par une sage-femme à partir du sixième mois.

Sophrologie

Il s’agit d’une méthode populaire de préparation à l’accouchement. Elle aide les futures mamans à se sentir calmes et détendues en leur permettant de se reconnecter à leurs sentiments. Les séances peuvent être menées en petits groupes ou individuellement pour favoriser une relaxation maximale. La technique de la respiration profonde par le ventre est enseignée pour aider à réduire le stress et à établir une relation privilégiée avec le bébé. Il est possible de détendre ses muscles en fermant les yeux et en étant dans un état  semi-conscient. La visualisation positive est également utilisée comme outil de relaxation. La sage-femme demande à la future maman d’imaginer un paysage paisible dont elle peut se souvenir pendant l’accouchement. La visualisation positive, associée à des exercices de respiration et à la dilatation du col de l’utérus, peut contribuer à faciliter le processus de récupération en attendant les prochaines contractions.

En pratique, il est préférable de commencer les séances de sophrologie au cinquième ou sixième mois de grossesse. C’est une sage-femme sophrologue qui dirige les séances. Au début de la séance l’on évoque notamment les peurs et angoisses liées à l’accouchement. La séance se termine par des exercices de relaxation et de respiration. La sécurité sociale prend en charge le coût de ces séances jusqu’à 8 séances.

Hypnonatal

L’hypnonatal est un excellent choix pour les femmes qui souhaitent avoir un accouchement naturel. Elle peut être pratiquée en petits groupes. La future maman acquiert une connaissance fine de son corps et de son subconscient grâce à une série d’exercices de visualisation et de respiration. L’hypnotiseur peut alors « remplacer » les inquiétudes et les refus inconscients de la future maman par des images positives et apaisantes. Le praticien peut également utiliser le transfert de douleur pour déplacer la douleur des contractions vers une autre partie du corps, et ainsi mieux contrôler les sensations pendant l’accouchement.

En pratique : Les séances d’hypnonatalité doivent être commencées à partir du sixième mois de grossesse. Le rythme recommandé est d’une séance par quinzaine. L’Assurance maladie ne rembourse que les séances dispensées par une sage-femme. Il faut compter entre 50 et 80 euros pour une séance individuelle, et 40 euros pour une séance en groupe.

À lire aussi:​

comment accoucher sans douleur ?

Comment accoucher sans douleur ?

Vous êtes peut-être au début ou à la fin de votre grossesse, et la question de l’accouchement vous taraude l’esprit. Comment faire face à la douleur de l’accouchement ? Peut-on accoucher sans douleur ? Existe-t-il

Lire la suite »
Retour haut de page