5 dangers des écrans sur vos enfants

Récemment, je posais la question sur ma page Facebook (Maman 4 Etoiles-Le blog) de savoir l’accès qu’ont nos enfants aux nouveaux outils de communication. J’ai eu différents points de vue très intéressants qui m’ont permis de me faire une idée. De mon côté, j’ai récemment seulement, autorisé un téléphone à ma fille de 12 ans. Il n’est pas connecté à internet mais permet de recevoir mes appels et les SMS de quelques amies.

Je ne suis pas pour autant irréprochable, croyez moi. J’ai des tous petits qui sont branchés à leurs dessins animés et qui font tout un drame du câble qui n’a pas été payé rapidement.

Situation catastrophique, je plaide coupable. Ces outils qui ont tendance à occuper l’enfant, nous aider, à apporter un peu de calme ou de fun sont de véritables pièges.

Je vous donne 5 dangers des écrans sur nos enfants. 5 raisons de faire très attention !

1 : Les écrans sont mauvais pour la vue

C’est la base.  Fixer le plus souvent un écran entraînera une sécheresse oculaire, une fatigue visuelle et un larmoiement chez l’enfant (déjà le cas chez l’adulte que je suis. Tous ceux qui me connaissent personnellement le savent. J’ai développé à cet effet le tic de me nettoyer les creux de l’œil constamment !) D’ailleurs, la lumière bleue des LED’s à l’intérieur des écrans a été démontrée toxique pour la rétine par des spécialistes. Votre enfant est exposé à une myopie certaine.

2 : Les écrans sont mauvais pour le cerveau

Les enfants toujours connectés aux écrans ont du mal à se concentrer. Selon des études effectuées dans les foyers où tous types d’écrans sont permis à volonté, les enfants auront tendance à être soit très agités, soit trop passifs. Cette difficulté à se concentrer se répercutera malheureusement sur de nombreux apprentissages tels que celui de la lecture qui nécessite justement, un maximum de cette aptitude.

3 : Les écrans sont mauvais pour les nuits

De nombreux enfants et adolescents s’endorment devant la télé ou le téléphone, parfois même des bébés. Or ce qui pourrait paraître être un accélérateur de sommeil est un véritable bourreau silencieux !  La fameuse lumière bleue dans les écrans affecte la production de mélatonine, l’hormone incontournable du sommeil. Par ricochet, elle impacterait même la faculté de vigilance (enfants très distraits et maladroits) et aussi l’appétit. Il est important de noter que la lumière continue de faire son effet dès que l’écran est à proximité, même si l’enfant garde les yeux fermés.

4 : Les écrans sont mauvais pour la vie sociale

Un dicton dit que : « les écrans rapprochent ceux qui sont éloignés et éloignent ceux qui sont rapprochés » Totalement vrai !

Un jour ma grande fille m’a envoyé un SMS alors que j’étais dans le canapé à deux pas d’elle. Geste cool ou flemme de causer ? Observez l’effet qu’ont Whatssap, Facebook, Tik tok, Instagram, sur vous-même parents, plus aptes à vous contrôler…

Les enfants centrés sur leurs jeux vidéo, télés, téléphones deviennent addicts et se désintéressent vite de tout ce qui est extérieur aux écrans. Ceci pourrait avoir un impact sur leur interaction avec le monde social et peut aller jusqu’à compromettre leurs études.

5 : Les écrans sont mauvais pour votre budget

Je me marre ! Je connais un papa qui était hors de lui très récemment lorsque sa facture annonçait un chiffre synonyme de riz à la sardine pour le mois en cours. Lui qui négociait auprès de la maman des heures pour ses enfants fans de Playstation !

Ma fille me demande désormais toujours de quoi « souscrire des pass » pour bénéficier d’une centaine de SMS et chater avec ses copines. Ludikid Canal 87 fait partie du bouquet à partir d’Evasion. Gare à moi ! De nouvelles charges qui, bien calculées viennent grossir le budget mensuel et qui auraient pu servir à un abonnement à la bibliothèque ou à des activités sportives !

Enfin, les écrans pourraient être potentiellement utiles dans un monde qui évolue. Je ne le nie absolument pas. Il conviendrait toutefois qu’on fasse attention à plusieurs détails, qu’on puisse essayer de visionner une véritable vie pour nos loulous afin de favoriser l’éclosion de tout le potentiel enfoui en eux, dans cette période délicate de perpétuel apprentissage. 

Evitez les écrans radicalement avant 3 ans, limitez et fixez les règles d’utilisation des écrans, discutez de ce que l’enfant y apprend, priorisez les jeux dehors et surtout essayez de montrer l’exemple !

A lire aussi :  

J‘élève des enfants trop actifs qui n’écoutent pas

5 dangers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *